Catégories
LIFESTYLE

Quelles sont les origines du Black Friday ?

Le Black Friday est une opération commerciale connue de tou.te.s en France comme étant un jour dédié aux prix cassés pour toutes sortes d’articles, de l’électroménager aux vêtements. 

En 2019, 72% des Français.es de moins de 35 ans profitaient de cette occasion pour faire leurs achats, et c’est ainsi qu’en 2019, 6 milliards d’euros de vente ont été générés en l’espace de 3 jours ! 

Ce phénomène qui a pris d’assaut la France depuis 2013 seulement fait donc déjà fureur mais a pourtant une appellation qui sonne bien anglophone. Quelles sont les origines de ce Black Friday ? On essaye de tout t’expliquer, avec humour et dérision, dans cet article 👇

Petit point d’histoire, le Black Friday pour les nul.le.s

Le Black Friday, littéralement “le vendredi noir” fait référence à un événement historique aux répercussions économiques remontant au mois de septembre 1869. Le 24 septembre 1869, trois hommes, Jay Gould et James Fisk d’un côté et Abel Corbin de l’autre, font en sorte d’augmenter la valeur de l’or sur le marché boursier américain. Quels rapaces. Les conséquences sont fulgurantes, et en résulte une PLS profonde de l’économie américaine. Dès lors, le vendredi 24 septembre 1869 reste associé dans la mémoire collective au “Black Friday,” qui a bien failli mettre à genoux la puissance américaine, avant que le gouvernement du président Ulysses Grant y mette fin. 

Les différentes origines du Black Friday

Cette référence historique a depuis été mise de côté, et tout le monde ne retient plus que cette gigantesque braderie de prix ayant lieu au lendemain de Thanksgiving et qui marque le début des réjouissances de Noël et la course aux cadeaux. 

Ce début de période de fêtes a été à l’origine d’une autre explication émise pour l’appellation “black friday”. Un vendredi noir… d’embouteillages ! Les réjouissances de Thanksgiving poussent les Américains sur les routes dans le but de se retrouver en famille, ce qui provoque des centaines de milliers de bouchons à la sortie des grandes métropoles. Le “black friday” désignait donc dans les années 1960 le cauchemar de tout automobiliste et de la police routière américaine. 

De même, s’agissant d’un lendemain de Thanksgiving, le taux d’absentéisme était apparemment extrêmement élevé le vendredi suivant, d’où cette qualification de “vendredi noir”. Certains avaient apparemment trop poussé sur la boisson et se faisaient porter pâles, à grand renfort d’attestations maladie… Que cela ne te donne pas d’idées ! 🌡💉💊

Le Black Friday d’aujourd’hui

Il est dit que les commerçants américains ont depuis repris l’expression pour désigner ce super vendredi, jour où ils ne seraient plus en déficit mais en surplus ! Ils auraient donc arrêté de déclarer leurs pertes à l’encre rouge, pour noter leurs bénéfices à l’encre noire.

Dès lors, le Black Friday est devenu un jour synonyme de profit, généré par des promotions à gogo dans tous les secteurs de la consommation. En 2019, ce sont 7,4 milliards de dollars qui ont été dépensés par ces chers Américains en un seul jour. Mais la France n’est pas en reste. Les Français connaissent le Black Friday depuis 2013, et 75% d’entre eux estimaient en 2019 qu’il s’agissait d’une “bonne chose”. Sur l’ensemble du week-end du 29 novembre 2019, près de 6 milliards d’euros ont été dépensés ! C’est l’équivalent du PIB annuel de la principauté de Monaco en 2018, juste pour te dire ! 🇮🇩

En 2019, 7,4 milliards de dollars générés aux Etats-Unis durant le week-end du Black Friday 

En 2019, 6 milliards d’euros générés en France durant le week-end du Black Friday 

Les alternatives au Black Friday

Le Black Friday est donc le fer de lance d’une société capitaliste à plein régime, mais des consommateurs se sont transformés en consomm-acteurs et dénoncent cette surconsommation hallucinante. De plus en plus d’associations, telles que Extinction Rebellion et Youth for Climate, portent également la lutte et soutiennent des initiatives telles que celle du Green Friday, une alternative en faveur d’une consommation plus responsable. 

Pas de Black Friday chez CrushON, place au Green Friday
💚💚💚💚💚💚💚💚💚💚💚💚💚💚💚

Chez CrushON, on soutient cette initiative sur une base quotidienne en proposant des pièces de seconde main de qualité déjà en circulation, mais aussi en mettant en lumière le travail de créateurs upcycling ! Ils seront mis en avant lors de notre semaine de l’engagement n°2, consacrée au Green Friday en partenariat avec la Fashion Revolution. 

Il s’agit d’un mouvement mondial militant pour une mode responsable, juste, transparente, durable, éthique et sans danger. Si tu souhaites toi aussi t’informer sur les alternatives que la Fashion Revolution présente, n’hésite pas à checker leur compte instagram @fashionrevolution et leur site internet ! 

En plus de ça, @hemmalange nous fait l’honneur d’être la marraine de notre semaine de l’engagement ! Si tu ne connais pas cette créatrice upcycling, c’est l’occasion d’en apprendre un peu plus sur son processus créatif et son engagement 👏

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *